Piber

Haras national de Piber

Logo Piber

Piber 1
8580 Koeflach
Autriche

Internet: www.piber.com (english)
E-Mail: office@@piber.com

La mission du Haras national de Piber est de préserver la plus vieille race de chevaux d'Europe dans sa forme originelle, et en même temps de préserver le patrimoine vivant. L'autre objectif est d'élever des étalons dans la tradition classique de l'Ecole Royale d'Equitation de Vienne. Piber a la responsabilité de la préservation et du développement des connaissances sur l'élevage et l'élevage de chevaux de la Garde des chevaux Lipizzans, chevaux de spectacles baroques qui durent depuis plus de 4 siècles.

La première tentative de faire reproduire des Lipizzans à Piber remonte au milieu du 19ème siècle. Ces chevaux n'étaient pas destinés pour l'Empereur mais étaient utilisés en bêtes de sommes. Les Lipizzans de l'Empereur étaient quant à eux élevés à Lipica.

Lors de la Première Guerre Mondiale, les chevaux ont été évacués de Lipica. Une partie du cheptel a été transféré à Laxembourg, à proximité de Vienne, alors que les jeunes chevaux sont allés au Haras Impérial de Kladrub. A la fin de la guerre, le cheptel a dû être réparti entre les puissances victorieuses, et seuls 97 chevaux sont restés en Autriche. Cependant, Laxembourg, en raison du climat et du sol partiellement marécageux, n'était pas le lieu de reproduction idéal. En 1920, les chevaux ont été transférés à Piber.

PiberLors de la Seconde Guerre Mondiale, les chevaux ont dû quitter Piber. Ils rejoignent Hostau, en Bohême, puisque le Haras de Piber a été réquisitionné pour accueillir des chevaux de bâts et des mulets pour les armées. Alors que la guerre touchait à sa fin, la région d'Hostau était sous influence Russe. Grâce au Général Patton et à l'armée américaine, les lipizzans ont été ramenés à Bad Winsbach (Haute-Autriche) puis à Piber. Les derniers chevaux sont arivés à Piber en 1952, et depuis le troupeau n'a plus quitté le Haras.

A ce jour, il y a environ 250 lipizzans au Haras, dont 70 d'entre eux sont des poulinières, et entre 30 et 40 poulains naissent chaque année. A l'âge de 6 mois, les poulains peuvent être autonomes. Lorsque le sevrage a lieu, les poulains sont regroupés ensemble dans une ferme d'élevage, et y restent pendant encore 6 mois. Ensuite, le groupe est divisé en 2, les mâles d'un côté et les femelles de l'autre. Ces jeunes chevaux passent leurs 3 premières années dans les alpages du Haras, à un altitude de 1600m. Les pentes raides et caillouteuses des montagnes en font des chevaux résistants.

Le programme d'élevage du Haras de Piber est fondé sur la préservation de la lignée de 6 étalons classiques: Conversano, Favory, Maestoso, Neapolitano, Pluton et Siglavy, ainsi que des 17 lignées femelles.

La formation des chevaux, étalons et juments, commence à l'âge de 3 ans et demi. Les jeunes juments, qui deviendront des poulinières, sont formées à Piber. Les jeunes chevaux doivent passer des tests d'aptitudes. Cette période d'examen dure plus d'un an, et porte sur l'attelage et le travail de dressage de base du cheval. Les critères de sélection des teste résident dans le caractère, la volonté d'apprendre et de travailler du cheval.

Piber possède aussi des chevaux pour des représentations, qui sont d'un niveau plus élevé. Ces chevaux effectuent des défilés et autres événements du Haras.

Chevaux de Piber

Piber cour intérieurePiber chevaux

D'importants travaux de restauration et une nouvelle infrastructure sont en construction à Piber, dont un centre attrayant moderne, lieu d'événement, ainsi qu'une attraction touristique. Créée en 2006, le "Lipizzan mondial de Piber" offre aux visiteurs un programme complet et intéressant qui inspire les amateurs de chevaux, et les familles.

Aujourd'hui, le Haras n'est pas seulement un établissement d'élevage important en assurant la préservation de la plus ancienne race de chevaux culturelle d'Europe et les Etoiles d'équitation espagnole, mais aussi une attraction touristique attrayante.

 

Piber